Coupe de France 2019

Arriver avec le statut de leader sur une compétition n’est jamais évident, surtout que la semaine précédente l’épreuve avait été physiquement éprouvante.

Ces Coupes de France ont toujours une saveur particulière car elles ont le parfum des premières compétitions et des premières victoires.

Le travail fourni cette année m’a permis d’être relâchée et sereine dès le premier tour.

L’ambiance de la journée (mine de rien on arrive même à rigoler entre chaque tour), m’a hissé jusqu’en finale où pour la quatrième  fois j’affrontais ma soeur. 

Sûre de mon karaté,  j’ai franchi un cap techniquement et psychologiquement afin de remporter une 13ème Coupe de France.

K1 Madrid 2019

Après la Coupe de France, direction Madrid. En accord avec mon coach, cette compétition était l’occasion de proposer des katas que je n’avais plus l’habitude de réaliser à l’international en vue des échéances 2020.

Après un premier tour encourageant, le deuxième tour fut plus compliqué avec un ordre de passage qui joua en ma défaveur (3eme sur 8) mais également une poule extrêmement  relevée avec 3 japonaises ainsi que la numéro 3 mondiale.

Malgré un échec en 1/4 de finale, je suis sur la bonne voie et le travail mis en place me rapproche un peu plus d’une demi-finale mais aussi et surtout du podium.

Open de Paris 2020

Cette première compétition de l’année 2020, après une grosse préparation physique, a été abordée avec beaucoup d’ambition.

Une compétition à domicile n’est jamais facile, mais être portée par son public aide à gérer ce stress supplémentaire.

 

Une chose est sûre, c’est que même si j’ai atteint la demi-finale, il faut du temps pour bousculer une hiérarchie !

 

Avec mon coach, nous sommes toujours à la recherche du programme parfait pour le TQO (tournoi de qualification Olympique) et Paris fût un bon test.

 

On se remet au travail avec un seul objectif : Tokyo 2020.

© 2019 by Les Shoots du Cartel